La mise en place d'un local fumeurs pour les nuls

29.06.2016 Attention : Cet article est archivé mais n'est pas forcément obsolète.
Dans cet article, nous expliquons les bases de la conception d'un local pour fumeurs non seulement compatible avec le décret sur l'interdiction de fumer dans les lieux publics mais surtout confortable pour les occupants fumeurs ainsi que les non-fumeurs qui les côtoient.

SPÉCIAL DÉCRET FRANCE :

  • Les systèmes à filtration sont interdits en France.
  • Le local doit posséder une gaine dédiée d'évacuation de l'air enfumé vers l'extérieur du bâtiment.
  • De plus le texte interdit les locaux pour fumeurs de plus de 35 m2

Voir le décret français sur l'interdiction de fumer dans les lieux publics

Pour plus d'informations sur le décret et les caractéristiques des espaces pour fumeurs en France, nous vous invitons à joindre le Bureau des pratiques addictives au Ministère des Solidarités et de la Santé au 01.40.56.58.35

Dans cette article nous allons vous donner les fondamentaux pour la mise en place d'un fumoir.

Le débit de l'extraction

Pour connaître le débit d'extraction nécessaire, il faut calculer le volume de l'espace fumeurs :

V = Volume local m3 = Longueur x Largeur x Hauteur

puis le multiplier par le nombre de renouvellement de l'air, soit 10 fois minimum dans le décret français mais 30 en pratique pour commencer à entrer dans la zone de confort du fumeur (sans pour autant éliminer tous les polluants)

Q extrait = Débit extraction m3/h = V x 30

EXEMPLE : Soit un local de longueur 3m, largeur 2m et hauteur 2m - Son volume est donc de 3 x 2 x 2 = 12 m3. Vous devez extraire avec un débit minimal de  : 12 x 30 = 360 m3/h

La quantité d'air extrait doit être compensée

Différence de pression

Principe-extraction-cabine-fumeursLe fumoir ne peut pas être étanche.

Pour s'en convaincre, essayer d'aspirer l'air d'une bouteille vide !

Pour votre local fumeurs, vous devez donc permettre une entrée d'air appelée air neuf.

Celui-ci peut provenir d'une pièce voisine ou de l'extérieur par une grille d'aération.

Comment faire entrer l'air neuf dans le fumoir ?

Pour que l'écoulement de l'air puisse se faire de l'extérieur vers l'intérieur (et empêcher que la fumée sorte) il nous faut générer une différence de pression. La pression est la force qui s'exerce sur une unité de surface. Son unité est le Pascal (Pa)

Pour être en accord avec la loi, il faut générer une différence de pression minimale de 5 Pa.

Pour la générer, il faut créer un "frein" adapté sur le trajet que va emprunter l'air neuf  (Ex  :  identique au phénomène du tuyau d'arrosage qui se resserre à l’extrémité du tuyau).

Ce frein est créé en diminuant la surface d'introduction de l'air.

Comment créer un flux d'air efficace ?

Pour un balayage optimal de la pièce, il est conseillé de prévoir l'entrée d'air à l'opposé de l'extracteur comme sur l'image.

N'oubliez pas de réchauffer l'air si le débit nécessaire est trop important pour éviter que les fumeurs aient froid aux pieds.

Un trop grand débit va favoriser le phénomène de courant d'air très inconfortable pour le fumeur. C'est le cas notamment des grandes salles pour fumeurs.

 

ATTENTION :

Des calculs montrent qu'en multipliant par 2 la distance entre la source de polluants et l'extracteur, il est nécessaire de multiplier par 4 le débit de l'extraction  !  Ceci explique pourquoi les grands fumoirs sont souvent enfumés et mal odorant.

Pour le lecteur intéressé par cette question voir l'article Avantage de l'extraction par captage comparée à l'extraction par dilution (INRS - Institut National de Recherche et de Sécurité - Guide pratique de ventilation - 1989)

Conception d'un local pour fumeurs sans fumée ni odeur rémanente

La conception d'un fumoir doit être scrupuleusement étudié en fonction des besoins mais aussi de son taux d'occupation.

Nous avons vu qu'un espace trop grand nécessite un gros volume d'air extrait et donc de gros besoins en air neuf générant des sensations de froid désagréables pour le fumeur.

De plus il nous faut admettre que plus il y a de fumeurs dans le local, plus il y aura de microparticules à extraire.

Cela implique de mettre en place un débit d'air neuf adapté en fonction du nombre d'occupants.

Avant la parution du décret français en 2007, il était d'usage dans la profession de proposer un débit minimum de 26 m3/h par occupant pour les zones fumeurs des restaurants, bars ou discothèques notamment.

Force est de constater que le nouveau critère minimum de renouvellement de l'air de 10 fois le volume par heure est bien en deçà de ce qui se faisait auparavant !

Pour que votre espace pour fumeurs soit véritablement confortable, il vous faut donc trouver l'optimum entre les différents paramètres qui sont :

  • le volume du local
  • le nombre d'occupants maximum
  • la quantité d'air neuf
  • la capacité d'extraction

Vous retrouvez ce compromis avec nos cabines pour fumeurs SYCLOP standard et prêtes à l'emploi.

Celles-ci proposent par exemple un débit de 50 m3/h d'air neuf minimal à chaque fumeur sans courants d'air désagréables.

 Voir les différents modèles de SYCLOP

syclop-pasino-aix-fumeurs

SYCLOP 4L un fumoir standard esthétique, efficace, peu onéreux et respectueux du fumeur


Contactez-nous