Enquête Viadeo sur le bonheur en entreprise

19.08.2014 Attention : Cet article date de plus de 3 ans mais n'est pas forcément obsolète. Lisez-le avec précaution.
Viadeo, le réseau social pour les pro a réalisé une enquête au mois de mai 2014 parmi ses membres sur le thème du bonheur en entreprise. Ils leur ont demandé d'évaluer leur entreprise et leur bien-être au travail. Nous retenons ici un élément de l'enquête qui nous semble pertinent : Ce qui compte en entreprise pour les salariés.

NB : l'enquête (2014) n'est plus en ligne sur le site Viadeo. Nous en présentons un extrait.

 

viadeo-bonheur-en-entreprise1

viadeo-bonheur-en-entreprise2

Nous voyons ici que la rubrique "locaux et infrastructure" compte énormément pour les salariés, bien plus que la rémunération qui est quasiment reléguée à la fin des préoccupations des salariés.

SYCLOP contribue à l'amélioration des conditions de vie au travail pour la population de fumeurs.

Le cas du salarié fumeur reste cependant un dilemme pour le chef d'entreprise. Il a, d'une part, le devoir de le protéger et de l'inciter à cesser de fumer en faisant de la prévention et, d'autre part, celui de respecter sa liberté individuelle, d'aménager son espace de travail et de contribuer à son épanouissement et à son bien-être.

Or, par méconnaissance du décret ou des solutions existantes, très peu d'entreprises ont entrepris de résoudre ce dilemme et se contente de laisser les fumeurs fumer à l'extérieur du bâtiment.

Pourtant l'installation d'un espace pour fumeurs à l'intérieur des locaux de l'entreprise apporte des avantages indéniables pour l'organisation de l'entreprise :

  • Il limite grandement les va-et-vient des fumeurs et donc la perte de productivité
  • Il limite la durée de la pause cigarette
  • Il supprime les phénomènes d'attroupement à l'entrée de l'entreprise
  • Il augmente la sécurité du personnel en le maintenant à l'intérieur de l'enceinte de l'entreprise
  • Il permet enfin par un affichage adéquat de faire de la prévention ciblée

Rappelons que, lorsque la décision est prise de mettre en place un tel espace, le CHSCT, ou à défaut les délégués du personnel ou le médecin du travail, doivent être consultés impérativement.


Contactez-nous