rappel
SYCLOP, Un espace pour fumeurs vraiment facile à vivre !
recherche
-> Vous êtes à : Accueil > Rubrique Description SYCLOP V3 > La mise en place d'un local fumeurs pour les nuls


La mise en place d'un local fumeurs pour les nuls

Nous avons tenté d'expliquer dans cet article quelques notions importantes permettant de préciser les bases de la conception d'un local pour fumeurs compatible avec le décret sur l'interdiction de fumer dans les lieux publics.

4 avis [Donner votre avis sur cet article]

Attention : Cet article est archivé. Merci de vérifier sa validité.


Dans le présent article, nous ne nous étendrons pas sur le texte du décreti concernant l'interdiction de fumer dans les lieux publics que vous pouvez retrouver sur notre site en cliquant ici ou sur Wikipedia.
Nous y ferons cependant référence dans cet article pour certaines données.

Rappelons toutefois que le local pour fumeurs doit être fermé et que les systèmes à filtration et recyclage sont interdits en France car la qualité de l'air du local se dégrade rapidement dans le temps.

Le local doit dont posséder une extraction en propre c'est à dire une gaine dédiée d'évacuation de l'air enfumé vers l'extérieur du bâtiment.


Notion 1 : Le nombre de renouvellement d'air



C'est le nombre de fois que nous devons renouveler l'air du volume du local pour fumeurs par unité de temps.

On utilise souvent la notation Nrh pour nombre de renouvellement d'air par heure.

Dans le texte du décret, il est demandé de faire au minimum 10 Nrh.


Notion 2 : Le débit de l'air



Cette notion caractérise le déplacement d'un volume donné (m3) d'air par unité de temps. L'unité du débit est le m3/h.

Pour connaître le débit nécessaire du local fumeurs, il faut donc calculer le volume de la pièce : longueur x largeur x hauteur puis le multiplier par le Nrh.

Exemple : un local de longueur 3m, largeur de 2m et hauteur de 2m aura un volume de 12 m3.

Attention le texte du décret interdit les locaux pour fumeurs de plus de 35 m3.

Il vous faut donc un débit d'air passant dans le local de 12 x 10 = 120 m3/h


Notion 3 : l'air qui sort doit entrer - cas de la bouteille vide



local fumeurs extraction d'airLe local ne peut être étanche. Pour s'en convaincre, essayer d'aspirer l'air d'une bouteille vide !

Par conséquent, si le local est étanche l'extracteur fera du ... vide dans l'enceinte !

Pour votre local fumeurs, vous devez donc compenser dans les mêmes proportions l'extraction de l'air par un apport d'air neuf.

Celui-ci peut provenir d'une pièce voisine ou de l'extérieur par une grille d'aération.

Dans le cas de notre exemple précédent nous devons faire entrer absolument 120 m3 d'air neuf toutes les heures pour satisfaire les exigences du décret.



Attention un déficit important d'air entrant peut aller jusqu'à endommager l'extracteur qui va « forcer » (voir l'analogie de la bouteille).

Pour un balayage optimal de la pièce, il est conseillé de prévoir l'entrée d'air à l'opposé de l'extracteur comme sur l'image ci-dessus.


Notion 4 : différence de pression



La pression a pour unité de mesure le Pascal (Pa).

En retirant de l'air du local au moyen de l'extracteur, nous avons volontairement abaissé sa pression en « créant temporairement un vide ».

Celui-ci va être immédiatement compensé par l'air entrant « cherchant » à équilibrer la pression entre l'intérieur et l'extérieur.

Afin de garder la fumée au sein de l'habitacle et pour qu'elle ne « s'échappe » pas lorsqu'un occupant ouvre la porte par exemple, il nous faut maintenir cette différence de pression par une extraction constante et adaptée afin de garder à chaque instant ce déficit d'air et inciter celui-ci à entrer dans le local plutôt que d'en sortir.

Si l'extraction n'est pas suffisamment puissante ou est incapable de s'adapter et si notre fumeur maintient la porte ouverte pour discuter avec un ami par exemple, l'air entrant va équilibrer rapidement la pression, la fumée va alors suivre le chemin provoqué par les minces variations locales de pressions et pourra sortir de l'enceinte.

Le décret oblige une différence de pression de 5 Pa entre le local fumeurs et l'extérieur à tout instant.

Cette différence de pression générant ce déplacement d'air est communément appelé « courant d'air ».

Ce courant d'air est malheureusement toujours accompagné d'une sensation de froid. Pour s'en prémunir, il faut éviter les déplacements d'air trop importants.

Pour ne pas gêner les occupants, il est possible de réchauffer l'air entrant par un dispositif chauffant.



Conception d'un local pour fumeurs sans fumée ni odeurs



Aux vues des notions précédentes, il s'ensuit que la conception du local doit être scrupuleusement étudiée en fonction des besoins mais aussi de son taux d'occupation.

Nous avons vu qu'un espace trop grand nécessite de gros besoins en air neuf et que ces déplacements d'air sont malheureusement source de sensation de froid.

Cependant, une analyse plus avancée du confort de notre fumeur implique de mettre en place un débit d'air neuf supplémentaire variant en fonction du nombre d'occupants.

Nous retrouvons cette notion dans certaines réglementations concernant les locaux à usage professionnels et publics : blanchisserie, atelier, salon de coiffure, salle de classe, etc ...

Pour que votre local pour fumeurs soit un véritable espace confortable, il vous faut trouver l'optimum entre les différents paramètres qui sont :

  • la taille du local et donc son volume
  • le nombre d'occupants maximum
  • les sources d'air neuf
  • la capacité d'extraction




Le cas SYCLOP



Notre cabine pour fumeurs SYCLOP est alvéolaire. Cela nous permet de maîtriser le taux d'occupation de chaque alvéole par détection simple des occupants. Nul besoin d'extraire systématiquement en vitesse maximum.

Chaque fumeur dispose d'un volume optimisé de 2m3 ne nécessitant de gros volume d'air entrant.

SYCLOP possède un superviseur calculant la vitesse d'extraction en fonction du nombre de fumeurs (Nrh basé sur le nombre de fumeurs).

En bref, SYCLOP dépense peu d'énergie, s'adapte à l'affluence des fumeurs et propose un confort inégalé puisque la fumée est évacuée dans d'excellente conditions.




4 avis [Donner votre avis sur cet article]

-> Vos commentaires :




> Avis posté par JP le 04/05/2010 à 14h27
Merci pour cet exposé. Pouvez-vous expliquer pourquoi dans la loi française il est impératif de mettre un système fermé et sans recyclage de l'air comme le font nos voisins Belges et les pays nordiques comme la Suède ? En effet les systèmes à extraction impliquent la mise en place d'une gaine et c'est moins facile à installer. D'ailleurs j'ai vu des cabines à recyclage dans de nombreux casinos en France (marque que je ne citerai pas). Pourquoi eux ont-ils le droit de le faire ?

> Réponse postée par SYCLOP le 04/05/2010 à 15h32
La loi Française est la plus sécurisée d'Europe. Les systèmes ouverts ne permettent pas de bien gérer les différences de pression (une fenêtre ouverte par exemple) qui peut aspirer subitement la fumée en dehors de la hotte d'extraction et gêner le voisinage. Quant aux systèmes à recyclage d'air ils sont efficaces au début puis se dégradent rapidement à cause du filtre qui s'encrasse. Il est nécessaire de le remplacer souvent mais ce n'est pas très hygiénique dans tous les cas. Un système d'extraction vers l'extérieur du bâtiment est beaucoup plus sécurisé car l'air enfumé est évacué un fois pour toute. C'est plus cher à l'installation mais bien moins cher en fonctionnement puisqu'il n'y a pas de filtres à changer. Concernant la chaine de casinos, il est vrai que le système mis en place est à l'encontre de la loi française. C'est un choix qui peut les exposer à des amendes conséquentes. À ma connaissance il n'y a pas de dérogations possibles. De toutes façons, 3 ans après la sortie du décret sur l'interdiction de fumer, il faut avouer que très peu de contrôles sont pratiqués par les pouvoirs publics aussi bien dans le secteur privé que public ...


> Avis posté par BeL le 02/06/2010 à 16h43
Je souhaite mettre en place un espace fumeurs pour 20 personnes au sous-sol de notre discothèque. qu'est ce que je dois prévoir comme extracteur ? les dimensions sont 3m80 x 2m80 et 2m en hauteur.

> Réponse postée par SYCLOP le 02/06/2010 à 16h56
Pour nous votre espace est trop grand. Votre volume est de 21,28 m3. Il faudra au minimum pour respecter le cadre de la loi (voir explication dans l'article ci-dessus) un débit de 213 m3/h, une vraie soufflerie ! De plus, imaginez un pic d'affluence où les 20 fumeurs sont en train de fumer simultanément ! Vous ne pourrez évacuer la fumée correctement qu'après un long moment. Les dépôts et odeurs deviendront persistents. C'est souvent l'erreur commise de croire qu'un vaste espace est plus convivial. Il l'est jusqu'à ce qu'il soit rempli, ensuite il devient rapidement invivable et se transforme en bocal de fumée. Nous savons cela pertinemment, encore faut-il l'admettre ;-) D'autre part, les fumeurs participent beaucoup à l'ambiance de votre discothèque, pourquoi les séparer et créer 2 ambiances ? N'est-il pas judicieux de leur proposer plutôt près de la piste ou du bar un jeu de cabines ?


> Avis posté par Za le 03/09/2010 à 14h46
faîtes vous des locaux pour fumeurs ou des salles aménagées pour fumer ? Je ne vois rien sur le site alors que cet article traite de çà. Merci d'avance

> Réponse postée par SYCLOP le 03/09/2010 à 14h56
À la fin de cet article, nous expliquons pourquoi les salles fumeurs ne sont pas un choix pertinent. Le résultat est dramatiquement mauvais sur le long terme. Il est impossible de renouveler proprement ces vastes espaces sans générer de très désagréables courants d'air à cause du flux entrant qui doit être égal au flux sortant. À la longue donc l'odeur de tabac froid devient persistante. Les particules se déposent sur les objets et les parois - Bref l'endroit finit par devenir malsain. Sachant cela, nous ne proposons pas d'installation de salles pour fumeurs bien que nous pourrions le faire. C'est une question de conscience professionnelle car le résultat ne sera pas à la hauteur de vos espérances. Nul doute que vous trouverez de braves installateurs qui ne rechigneront pas à le faire cependant ;-) à vous de voir !


> Avis posté par steffen le 25/05/2011 à 09h16
Bonjour, je souhaiterai équiper mon bar d'un espace fumeur. Je n'ai cependant aucune possibilité d'extraction vers le toit de l'immeuble. Existe t'il néanmoins une solution d'espace fermé sans extraction ? L'air doit-il obligatoirement être rejeté au-dessus de la dernière fenêtre de l'immeuble ? Quel est le coût éventuel d'une salle de 15 m² ? Je vous remercie d'avance de votre collaboration

> Réponse postée par SYCLOP le 25/05/2011 à 09h21
Bonjour, Il en existe, mais ceux-ci sont formellement interdits en France. Seuls les systèmes à extraction sont conformes à la loi française (voir le texte de loi sur le site) L'air extrait peut être rejeté n'importe où car il est dilué avec de l'air neuf excepté dans le Canton de Genève où le rejet en toiture est impératif. Nous ne faisons plus de salles fumeurs car les résultats sont extrêmement mauvais au bout d'un an. Ils sont d'ailleurs tellement mauvais que plus personne n'ose entrer ! C'est pour cela que nous avons développé le concept de cabines pour fumeurs dont le volume est plus restreint ce qui nous permet de la "nettoyer" plus facilement avec 30 à 70 renouvellement d'air (contre 10 dans le texte de loi). Des explications sont fournies d'ailleurs dans le texte ci dessus ;)




Pour revenir à la page precedente

Pour revenir à l'accueil



Ce site a été crée par tatoo9
SYCLOP ● 11 avenue de la Timone ● 13010 Marseille ● France ● 04 91 79 07 42 • Mentions légales